#Syrie|Guerre contre l’État islamique: la “wilayat al-Furat” pourrait servir de base arrière aux djihadistes fuyant Mossoul

Plutôt discrète dans la production de vidéos militaires de l’EI, et disposant à l’évidence de moyens limités, la wilayat al-Furat n’a cessé de monter en puissance tout au long de l’année 2016, bien avant la bataille de Mossoul qui occupe aujourd’hui le devant de la scène. Le premier événement qui montre l’ascendant de la wilayat est l’échec du raid de la Nouvelle Armée Syrienne et des Forces des Martyrs Ahmad al-Abdo contre al-Bukamal, le 28 juin. La Nouvelle Armée Syrienne (NSA) a été formée en novembre 2015: c’est une unité du type “forces spéciales” composée de rebelles syriens attachés de manière lâche au Front de l’Authenticité et du Développement (une coalition née fin 2012 qui aujourd’hui est plus une ombrelle pour l’appui saoudien), entraînés et armés par les Etats-Unis et la Jordanie.
La NSA est encadrée de près par les forces spéciales américaines. Les Forces des Martyrs Ahmad al-Abdo, quant à elles, sont un groupe rebelle évoluant dans le désert syrien à l’est de Damas, dans l’est du Qalamoun, récipiendaire de missiles TOW américains, mais soutenus de façon plus distante, et surtout parce qu’elles combattent les forces de l’Etat islamique. Après plusieurs raids sur les positions de l’EI autour d’al-Bukamal, les deux groupes lancent un assaut contre dernière localité les 27-28 juin. Les forces de l’EI de la wilayat al-Furat repoussent l’attaque: si les rebelles syriens ne comptent que 5 morts, ils abandonnent une quantité impressionnante de matériels récupérés par les djihadistes (munitions pour armes légères, pour mortiers, des canons sans recul SPG-9, des mortiers de différents calibres, des mitrailleuses de différents calibres, une centaine de fusils d’assaut Type-56 chinois, une dizaine de véhicules équipés de mitrailleuses américaines, d’autres équipements).
La wilayat al-Furat publie le 31 juillet une vidéo intitulée La bravoure des hommes, montrant des opérations datant probablement du début du mois, à l’ouest de Ramadi. Les forces de l’EI mènent des raids contre de petites positions de l’armée irakienne: la colonne visible ne comprend que 5 véhicules, mais à côté de 3 technicals (pick-up ou véhicules sur lesquels sont montés des mitrailleuses, des armes antichars, etc), on trouve déjà 2 véhicules blindés improvisés. Ces véhicules blindés improvisés disposent de fentes de tir latérales pour les combattants embarqués: on voit un mitrailleur PK faire feu dans une de ces fentes.
Dans cette vidéo, l’infanterie utilise aussi un lance-roquettes bricolé envoyant des roquettes sol-air S-5K soviétiques à charge HEAT, s’inspirant de montages déjà vus en Irak sous l’occupation américaine par exemple. Les moyens restent de faible ampleur mais tranchent déjà avec ce que l’on avait vu précédemment dans cette wilayat.
Lire tout l’article : http://www.francesoir.fr/politique-monde/guerre-contre-letat-islamique-la-wilayat-al-furat-pourrait-servir-de-base-arriere?platform=hootsuite