Michael Flynn interview on Trump’s foreign policy -(fr) but embedded video (engl)

This interview was given at the begining of the summer

J’ai rencontré cet ancien chef des Forces spéciales au début de l’été. Cet interview permet de mieux cerner la réflexion de celui qui murmure à l’oreille de l’homme le plus puissant du monde.

A quoi ressemblera la politique étrangère de Donald Trump? Qui la conduira, à ses côtés à la Maison Blanche? Sur qui s’appuiera-t-il, lui qui n’a pas d’expérience en la matière et s’est contenté, pendant sa campagne, de slogans péremptoires et généralement imprécis.

Le 26 mai dernier, j’ai rencontré un homme clef dans l’entourage de Trump: Michael Flynn. Je l’ai longuement interviewé à Washington dans le cadre d’un documentaire sur Bachar el Assad et sur la relation que l’Occident entretient avec lui (“Bachar. Moi ou le chaos”, diffusé prochainement sur France 3 et produit par Illégitime Défense), dans le cadre duquel j’ai recueilli le témoignage de nombreux dirigeants américains, mais aussi syriens, français et russes.

Général, ancien chef des Forces spéciales de l’US Army, Michael Flynn a été le directeur du renseignement militaire américain (DIA) de 2012 à 2014, avant de rompre avec l’Administration Obama. Son désaccord portait sur la politique américaine en Syrie, justement. Flynn est devenu ensuite le principal –et quasiment l’unique– conseiller du candidat Trump en matière de politique étrangère et de défense, le seul qui, par exemple, l’accompagnait aux briefings réguliers des candidats avec les services de renseignements. La presse américaine l’a un temps pressenti comme un potentiel vice-président avant que Pence ne soit choisi.

The source: http://www.huffingtonpost.fr/antoine-vitkine/michael-flynn-donald-trump/